jeudi 18 janvier 2018

La leçon de piano...


C'est la période de l'anniversaire d'une première rencontre qui concerne deux personnes qui me sont chères pour des raisons différentes. L'une bientôt 11 ans et l'autre 10 ans. Deux garçons complètements différents aussi bien physiquement que dans la nature de notre relation.
Mais le hasard fait qu'ils ont un point en commun. Un instrument plutôt imposant dont ils savent extraire la substantive moelle qui procure du plaisir : le piano qu'ils ont pratiqué pendant des années.
L'un d'eux a même passé piano en option au bac.
Cet instrument m'a toujours attiré depuis que je suis tout petit. En plus on me disait souvent que j'avais des mains de pianiste, de longues mains et des doigts fins.
Mais non je n'ai jamais appris à caresser ces touches blanches et noires. Pas les moyens sans jouer les causettes et surtout un dégoût du solfège certainement à cause d'un professeur de musique au collège.
Dès que j'entends du piano, je m'échappe. Mes pensées s'évadent, cela me détend , m'émeut.... Je me sens bien.
En ce moment j'écoute  Khatia Buniatishvili. Il ne faut pas seulement l'écouter mais la voir interpréter et en plus elle est belle. Et sa beauté se transforme selon les morceaux qu'elle joue.
Cet été, j'ai passé quelques jours avec le garçon que je connais depuis 10 ans dans sa maison familiale où trône un magnifique piano droit.
En 10 ans je ne l'avais jamais entendu jouer alors j'ai insisté. J'ai eu le droit à un petit morceau très connu du genre " Il pleut il pleut bergère " mais jouer d'une façon que l'on reconnaissait les années de pratique.
Cela m'a ému je l'avoue de le voir jouer. J'attends maintenant de l'entendre jouer de la guitare car oui il pratique aussi cet instrument.
Mais aussi j'aimerai découvrir face à un clavier mon autre ami qui a en plus l'oreille absolue jouer.
Et pourquoi pas pour fêter le retour parmi nous d'un ami. Hein ?
La musique adoucit les moeurs et elle rapproche aussi.

Chris

mercredi 10 janvier 2018

On fait le point...

Non ce blog n'est pas mort et moi non plus. Et puis comment ne pas souhaiter à mes fidèles lecteurs (trices), désolé l'écriture inclusive ce n'est pas mon truc, une belle et heureuse année 2018. Qu'elle soit juste ce que vous en ferez.
Je ne ferai pas ma liste des résolutions car je n'en ai pas à part que ma 1ère résolution c'est de ne pas en avoir. 
Alors c'est bien joli ton discours mais quoi de nouveau depuis le temps et tous ces litres d'eau et ces tonnes de neige qui nous tombent dessus depuis des semaines ?
Bah c'est plutôt Métro, boulot, dodo et pas de sexo enfin pas trop.
Le noyel et bien le réveillon, c'était chez ma tête blonde en petit comité avec ma moman.
Le weekend fût épique car le ballon d'eau chaude a eu l'heureuse idée de rendre l'âme. Donc retour en arrière, faire chauffer de l'eau, la déverser dans le lavabo pour se laver. C'est là que l'on apprécie une bonne douche. Ce que j'ai fait dès que je fus rentrer chez moi. 
Le 25 décembre, on a encore bien sûr manger et bu mais en compagnie du chéri de ma tête blonde. C'est son 2ème grand amour oui avec le 1er cela a duré 5ans et elle sait les choisir. Et l'actuelle est un putain de beau gosse avec un humour pince sans rire que j'adore. Bon lors de notre 1ère rencontre il m'a dit : " Bonjour monsieur " Putain le coup de vieux.
Après avoir digéré de tous ces repas de noyel, la fin d'année pointait son nez.
Et je l'ai fêté loin de la capitale. Direction le plat pays et sa magnifique ville de Bruges en compagnie de Mister A. Bah oui il est toujours là. Un beau week-end loin de Paris, pour se changer les idées et j'en avais besoin dans un bel hôtel avec piscine et sauna et rempli de belles balades, de visites et aussi de bières bien sûr.
Le retour au boulot fut difficile. Tout d'abord parce que nous sommes tous dans l'attente d'une annonce pas très agréable. Des rumeurs qui le sont de moins en moins annoncent un gros dégraissage dans le groupe et puis aussi apprendre le décès d'un collègue emporté par le crabe qui le rongeait depuis des années. Mais quand tu sais en plus qu'il avait ton âge cela te met un coup. 
Et dernière épisode en date, dimanche soir dernier. Ma tête blonde revenait du sud où elle a laissé son chéri parti en formation. 20h30 mon téléphone sonne. Et j'entends une petite voix paniquée. Son TGV en direction de Paris a plus de 40 minutes de retard et elle va rater sa correspondance pour retourner dans sa ville de province. Elle ne connait pas Paris, elle n'y a jamais vécu et en plus elle va y débarquer vers 22h. Il faut donc trouver un train qui puisse la ramener chez elle et surtout la rassurer. 
Avec sa mère, on gère tout cela à distance par téléphone et tout est bien qui fini bien. Bon j'avoue que j'étais inquiet. Ma tête blonde seule à Paris à 22h dans Paris bah.... J'ai encore pris des cheveux blancs.
Voili voilou les dernières news. 
Et en cette nouvelles années tous mes voeux vont pour toi qui doit retrouver la santé car tu me dois la soirée de l'élection Miss France et à toi qui l'épaule et le soutien presque chaque jour et sans oublier la dame pas commode qui n'est pas loin non plus.
Que cette année soit comme elle le sera et coquine aussi quand même :) 

Chris

jeudi 7 décembre 2017

Salut Johnny...


Je ne ferai pas un article de fan déboussolé, anéanti car je ne le suis pas. Je n'ai jamais été et je ne suis fan de personnes. Je peux écouter aussi bien du Piaf, du Brel que du Ed Sheeran, du Barbara {la j'avoue je suis fan) que du Jamiroquai... Mais en juin 2000 et pour la première et unique fois j'ai assisté à un concert de l'idole des jeunes dans le parc de Sceaux. Et j'avoue j'ai été impressionné par la bête de scène. 2h30 de concert sans entracte et un voix ! C'était l'été. Il faisait chaud et même si il y avait des milliers de personnes, écouter un concert allongé dans l'herbe et apprécier juste l'instant c'est ce que j'ai fais.
Que l'on apprécie ou pas l'homme et/ le chanteur qui avait une capacité vocale incroyable soyons juste respectueux. Il est facile de tirer sur l'ambulance ou pour faire le buzz sur les réseaux sociaux juste pour ne pas faire comme les autres.
Lorsque l'on écoute ses chansons il y a au en moins une qui résonne en nous.
Bien sûr les médias en font certainement trop mais nous sommes dans l'ère de la communication.
Mais rappelez vous la mort de Piaf ou de Claude François et le raz marée national que cela avait généré.
Certaines personnages ponctuent nos vies même sans le vouloir et puis quand on écoute leur chanson il y a un écho dans nos propres vies.
Alors fuck au coincé du cul, à ceux qui sont contre pour faire du buzz sur les réseaux sociaux...
Mois ce soir je suis ....


Mais aussi et surtout ....


Chris Rock' Roll 


lundi 23 octobre 2017

Week-end en images...

Un petit week-end en photos. Bon il manque Honfleur et Deauville :)










Un super spectacle à voir, du vent, des vagues de 3 mètres, des balades vivifiantes, pour éliminer les excès et surtout oublier le train train quotidien.

Chris

mercredi 4 octobre 2017

Le droit de choisir....


Lundi matin Anne Bert a décidé le moment de sa mort. Oui c'est une expression qui peut choquer. Anne ( je me permets de l'appeler par son prénom ) a décidé du moment de partir. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas son histoire, Anne était atteinte de la maladie de Charcot. Cette maladie est aujourd'hui incurable. En résumé car je ne suis pas médecin et pour faire simple, elle emprisonne le patient dans un corps dont tous les muscles se rigidifient. Vous ne pouvez plus vous mouvoir et même parler et vous nourrir. Malheureusement la fin est inéluctable et cette maladie évolue très rapidement en quelques mois.
Anne je l'ai entendu parlé de sa maladie il y a 15 jours et de son choix de partir pour ne pas justement devenir enfermer dans son corps. Car dans cette maladie le cerveau n'est pas touché. Donc vous êtes conscient de l'évolution de la maladie. Même si vous ne pouvez plus bouger, manger sans une paille voire une sonde, vos capacités intellectuelles ne sont pas atteintes. Vous entendez, vous comprenez....
Et Docteur House ne pourra pas faire de miracle.
Anne a décidé du moment de son départ. Elle a pris cette décision en parlant avec sa famille, en profitant au maximum de tous les jours mais toujours sans tristesse.
Elle a préparé son départ pour qu'il soit le plus "acceptable" pour ses proches. Oui mais pour cela il a fallu qu'elle parte en Belgique car en France cela n'est pas possible.
Enfin si sauf que l'équipe médicale qui aurait voulu l'aider pouvait être poursuivie car ne respectant pas la loi.
Bine sûr il existe la loi Leonetti. C'est un début mais elle ne s'applique que pour les patients en fin de vie. Pour les personnes comme Anne atteinte d'une maladie incurable elle aurait pu s'appliquer lorsque la maladie était à son " maximum ".
A ce jour il faut donc partir en Belgique ou en Suisse par exemple pour pouvoir décider de partir et de ne pas souffrir et faire souffrir ses proches.
Tout ceci n'est hypocrisie car la majorité des français est pour l'euthanasie volontaire mais les politiques n'ont pas le courage de débattre du sujet.
Dès qu'un progrès sociétal est en jeux nos politiques sont frileux. Pour rappel le mariage pour tous même si les deux sujets ne sont pas comparables.
Il faut débattre sur ce thème et arrêter d'être hypocrite. Certains médecins prennent des risques par rapport à la loi et pratique l'euthanasie comme il y a quelques années la pratique des avortements avant le loi Veil.
Ce sujet me touche personnellement car j'ai une collègue très proche touchée par cette maladie avec qui j'ai travaillé pendant des années .
S a fait une mauvaise chute en descendant un trottoir un jour. Béquilles, kiné mais cela durait anormalement et puis avant cette chute elle avait des douleurs musculaires.
Son médecin lui a fait faire des examens complémentaires car il trouvait que son rétablissement était anormal. Et le verdict est tombé en début  d'année : maladie de Charcot.
La dernière fois que j'ai que nous avons discuté c'était en janvier de cette année. Elle se déplaçait presque normalement sans béquilles juste lentement. Après cette rencontre elle a été arrêtée. Une de mes collègue en juin  lui a rendu visite à son domicile pour déjeuner. Elle était en fauteuil roulant, parlait difficilement et buvait à la paille. Depuis elle ne répond plus à nos mails ou sms.
Nous savons tous que la fin est inéluctable et nous angoissons d'apprendre la triste nouvelle.
Mais nous espérons tous que sa souffrance soit soulagée pour son repos et pour ses deux enfants !

Chris